Actualités

Les écritures de soi de scientifiques, entre histoire des sciences et histoire littéraire.

Le 16 novembre 2023, je présenterai une communication sur l'état de l'art concernant les autobiographies de scientifiques, à l'occasion du colloque « Les écritures de soi, un objet transdisciplinaire ? Enjeux d’une définition et d’une approche historique et littéraire », organisé à l'Université de Rouen (Mont-Saint-Aignan) et à Sorbonne Université.

Argumentaire et programme.

Mise à jour : communication annulée en raison d'empêchements personnels.

« Poétiques autobiographiques de l’eurêka mathématique (Schwartz, Grothendieck, Villani, Roubaud). »

Sort aujourd'hui au Seuil le volume collectif Le Monde des mathématiques, dirigé par Pierre-Michel Menger et Pierre Verschueren, dans lequel figure un article issu de ma thèse.

Sommaire :

Introduction – Pierre-Michel Menger et Pierre Verschueren

Première partie : Hiérarchies et compétitions
Chap 1. L’ethos professionnel des mathématiciens. Abstraction, rigueur, réflexivité et universalisme, créativité conceptuelle, esthétisme et élitisme – Bernard Zarca
Chap 2. L’antilocalisme mathématique. Recrutement, carrière et mobilité des mathématiciens dans l’enseignement supérieur en France (1984‑2014) – Pierre-Michel Menger et Colin Marchika
Chap 3. À la recherche d’une « hiérarchie » des sous-disciplines en mathématiques – Jean-Marc Schlenker
Chap 4. Éléments de sociohistoire des mathématiques. À partir du doctorat ès sciences (1944‑1968) – Pierre Verschueren
Chap 5. Inégalités et hiérarchies au sein de l’American Mathematical Society. De la fondation au cinquantenaire (1888‑1938) – Simon Decaens et Samson Duran

Deuxième partie : Trajectoires et expériences
Chap 6. Deux mathématiciennes à la Caisse nationale des sciences. Débuts croisés de Marie Charpentier et de Marie-Louise Dubreil-Jacotin – Martine Sonnet
Chap 7. Les avatars d’un poste intermédiaire. Être répétiteur de mathématiques à l’École polytechnique au XIXe siècle – Yannick Vincent
Chap 8. Être membre du Bureau des longitudes. Une approche prosopographique (1795‑1970) – Julien Muller, Laurent Rollet et Martina Schiavon
Chap 9. Poétiques autobiographiques de l’eurêka mathématique. Schwartz, Grothendieck, Villani, Roubaud – Odile Chatirichvili

Troisième partie : Communautés et transmissions
Chap 10. Les journaux mathématiques et leurs communautés de lecteurs aux XVIIIe et XIXe siècles – Hélène Gispert, Philippe Nabonnand et Jeanne Peiffer
Chap 11. « Pêcher des poissons pour leur apprendre à nager » ? I. Recrutement des élèves et contraintes évaluatives enseignantes dans une classe préparatoire scientifique « moyenne » – Alice Pavie
Chap 12. « Pêcher des poissons pour leur apprendre à nager » ? II. En « colles », les mathématiques au service d’une formation élitiste – Rémy Cerda
Chap 13. La réforme des « mathématiques modernes ». Union et désunion d’une communauté mathématique – Renaud d’Enfert

Quatrième partie : Circulations et internationalisations
Chap 14. « Who’s afraid of a vector ? » Les enjeux politiques transnationaux et internationaux de l’enseignement des « mathématiques modernes » dans les années 1950‑1970 – Sophie Coeuré
Chap 15. Une discipline « vraiment internationale ». Adverbes, idéaux et réinvention des mathématiques internationales (1920-1950) – Michael J. Barany
Chap 16. Réflexions sur la fabrique de communautés mathématiques imaginées et sur de possibles alternatives – Karine Chemla

Mathématiques, home et Grenzen

L'un de mes articles, intitulé « Mathématiques, home et Grenzen », vient d'être publié dans le numéro 16 de la revue Mnemosyne, o la costruzione del senso, dont le thème est L’autobiographie : une affaire de géométrie ? (dir. Beatrice Barbalato). La revue peut être achetée en version papier ou numérique sur le site des Presses universitaires de Louvain.

Résumé : The Shape of a Life, Erlebnisse an Grenzen, The Fractalist, Random Curves, The Map of My Life : nombreuses sont les autobiographies de mathématiciens convoquant, dès leur titre, des notions géométriques et spatiales plurielles (dans des sens concrets, métaphoriques ou mathématiques). À travers l’étude comparée de plusieurs autobiographies de mathématiciens contemporains (notamment The Shape of A Life (2019) de Shing-Tung Yau, né en 1949 en Chine et ayant fait sa carrière aux États-Unis, et Erlebnisse an Grenzen (2013) de Bert-Wolfgang Schulze, né en 1944 dans ce qui allait devenir la RDA), j’envisage ces métaphores spatiales comme les supports d’une réflexion sur la représentation du monde et de l’être-au-monde à travers le récit scientifique et l’écriture de soi. Après avoir analysé certains procédés stylistiques à l’œuvre dans les titres, je montre que des imaginaires similaires se retrouvent dans les deux textes, autour du point central des mathématiques comme refuge dans des contextes socio-politiques et linguistiques contraints qui mettent en question la place qu’y occupe l’individu.

Référence bibliographique : Odile Chatirichvili, « Mathématiques, home et Grenzen », in Beatrice Barbalato, L’autobiographie : une affaire de géométrie ?, Mnemosyne, o la costruzione del senso, n°16, Presses universitaires de Louvain, 2023, p. 33-47.

Poésie mathégraphique.

J'interviendrai (en visio) dans le séminaire « Poésie et mathématiques, le fond et la forme », organisé à l'ENS Ulm par Léo Buisine et Mathilde Gabory, le 25 octobre 2023 à 18h.

Je présenterai dans cet exposé mes réflexions en cours sur la puissance graphique des formules mathématiques. À partir de plusieurs exemples d'inscriptions sur divers supports (papier, tableau noir, murs, etc.), je proposerai des outils d'analyse de ces systèmes de signes particuliers et des effets poétiques que peuvent provoquer leurs diverses modalités de réception, selon la familiarité que la personne qui les regarde entretient avec les mathématiques.

Mathématique à l'œuvre (2)

J'organise, les 13 et 14 octobre 2023, le deuxième volet du colloque international et pluridisciplinaire "Mathématiques à l'œuvre - Mathématiques, littérature, arts".

Organisé avec Laurence Dahan-Gaida et Cindy Gervolino (Université de Franche-Comté) avec le soutien de la Fondation du Collège de France et du Laboratoire de mathématiques de Besançon, ce colloque accueillera des chercheurs et chercheuses en études littéraires et en mathématiques, ainsi que des écrivains, écrivaines et artistes, pour parler des liens multiples existant entre mathématiques, littérature et arts.

Programme.

Le colloque aura lieu au 3 rue d'Ulm (Paris 5e), dans la salle des conférences, et sera retransmis en visioconférence. Inscription gratuite et obligatoire.

Auto(matho/bio)graphies : dire “je” entre les “deux cultures”

Communication à la journée d'études "Récits de soi et fabrique du chercheur en Sciences Humaines et Sociales" organisée par Noémie Beltramo et Jean Bréhon à l'Université d'Artois (Arras) le jeudi 22 juin 2023.

Salle F.017 - Bâtiment EGASS et en visio (inscription et lien de connexion).

Dialogues entre mathématiques et littérature. Quelques réflexions sur les textes autobiographiques d’Alexandre Grothendieck et de Jacques Roubaud.

Le 20 juin 2023, je participerai au Colloquium de l’Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck (UMR de Mathématiques de l’Université de Montpellier) pour parler de mon travail de thèse et notamment de Récoltes et Semailles. Programme ici.

Dans cet exposé, je présenterai mes travaux de thèse en littérature comparée, menés entre 2016 et 2022, qui portent sur un corpus d’autobiographies de mathématiciens contemporains. Je parlerai plus spécifiquement, parmi eux, d’Alexandre Grothendieck et de Jacques Roubaud qui ont, pour des raisons différentes, un statut particulier à la fois dans le monde mathématique et dans le monde littéraire. Leurs ouvrages respectifs, Récoltes et Semailles et Mathématique :, ont plusieurs points communs dans leur forme et leur propos sur le monde mathématique et la recherche scientifique. À partir de l’étude de passages précis, je proposerai des réflexions sur le rôle que peuvent jouer les études littéraires pour penser les pratiques mathématiques, et inversement sur ce que ces textes de mathématiciens apportent à la littérature.

Colloque Mathématiques à l'œuvre

Les 5 et 6 avril 2023 aura lieu le colloque pluridisciplinaire « Mathématiques à l'œuvre » que je co-organise avec Laurence Dahan-Gaida et Cindy Gervolino, à l'Université de Franche-Comté (Besançon). Des chercheur⋅ses en études littéraires, en mathématiques et en histoire des sciences, ainsi que deux écrivaines (Nathalie Azoulai et Marie Lhuissier), discuteront des liens entre mathématiques et littérature.

J'y donnerai une communication intitulée « Poésie graphique : les mathématiques, des pages aux murs. »

Programme et inscription.

Signes, langues, écritures. Éléments pour un imaginaire du langage mathématique.

Le 23 février 2023, j'interviendrai dans le séminaire « Imaginaire des langues » de l’équipe de recherche ISA (Imaginaire et Socio-Anthropologie) (UGA).

Je proposerai quelques éléments de réflexion pour penser un imaginaire du langage mathématique à partir des représentations, savoirs et croyances qui y sont attachés selon des niveaux variés de maîtrise.

Raconter une vie mathématique : la fabrique médiatique d’Alexandre Grothendieck.

Je participerai, le 20 janvier 2023, au colloque Numapresse « La fabrique médiatique des récits de vie. Circulation des biographèmes de Vapereau à Wikipédia », à la Maison des Sciences de l'Homme de Lyon et à l'ENS de Lyon (19 et 20 janvier 2023). J'y parlerai du traitement médiatique de la figure du mathématicien Alexandre Grothendieck et des biographèmes qui lui sont associés, notamment celui du « génie ».

Science&Littérature : des cheveux mouillés dans La conjecture de Syracuse

Le 15 décembre 2022 (17h à l'IUT2 de Grenoble, et en visioconférence), j'animerai avec Catherine Quilliet (Laboratoire Interdisciplinaire de Physique, Grenoble) une rencontre science-littérature entre Antoine Billot, écrivain, et José Bico, physicien, autour du roman La Conjecture de Syracuse et de l'expérience des "cheveux mouillés". Plus d'informations en cliquant ici.

Sur “l'aventure intérieure”

Intervention dans le séminaire « Lectures de Récoltes et Semailles », organisé à l'ENS par Pierre Lochak (Centre de mathématiques de Jussieu) et Dominique Pradelle (Université Paris Sorbonne-Paris IV), 18 novembre 2022, 17h. 29 rue d'Ulm (Paris 5) et en ligne.

La mesure du monde et la mesure du moi : formes, marges et limites dans les récits des mathématiciens

Communication, le 10 novembre 2022, lors du colloque international « L’autobiographie : une affaire de géométrie ? », XXIe rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, orale et iconographique, à l'Academia Belgica (Rome).

Mise en ligne de ma thèse

Ma thèse est désormais accessible sur la plateforme TEL en cliquant ici.

Mise à jour du 25/09/2023 : en vue de la publication à venir de ma thèse, le manuscrit a dû être retiré de la plateforme TEL. Il reste consultable via l'intranet de l'UGA, et peut être communiqué sur demande par mail.

Les mathématiques dans la peau : que racontent les tatouages mathématiques ?

Participation à la journée d’étude « Le dessin sur la peau : tatouages et narrations graphiques », organisée par Anne Chassagnol (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, UR TransCrit) et Brigitte Friant-Kessler (Université Polytechnique Hauts-de-France, DeScripto-LARSH), au Musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis, 16-17 juin 2022.

Les mathématiques, une discipline méritocratique ? Témoignages autobiographiques

Le mardi 24 mai, j'interviendrai dans le colloque « 'Méritocratie' - Analyses et controverses » organisée par Pierre-Michel Menger (Chaire de Sociologie du travail créateur) au Collège de France. Programme et captations vidéos.

Soutenance de thèse

Je soutiendrai ma thèse le lundi 16 mai à 8h30, à l'Université Grenoble Alpes et en hybride. Toutes les informations pratiques (résumé, jury et lien zoom) sont accessibles en cliquant ici !

Odile Chatirichvili